La Pastorale en Provence

Noel passé , les festivités sont loin d’être finies en Provence : de décembre à fin janvier, se joue dans bon nombre de villes et villages provençaux : la Pastorale.

C’est une pièce purement religieuse, chantée et parlée  en Provençal, de la Nativité, interprétée par des troupes d’amateurs, souvent  les villageois eux-mêmes  ( les bergers, «  li pastre », en sont les principaux personnages).

La Pastorale la plus célèbre est celle d’Antoine Maurel, créée en 1844 à Marseille, représentée chaque année dans toute la Provence et qui met en scène la marche de l’étoile, (la bello estello).

Ce pèlerinage improvisé est en fait une course au miracle. Cette pastorale comprend 5 actes en vers provençaux, à l’exception du 4ème, rarement joué, dont les personnages (Hérode et les Rois Mages) s’expriment en français. Le  premier acte  de la Pastorale raconte le réveil des bergers par l’ange annonciateur de la bonne nouvelle.

Le deuxième acte narre le réveil des vieux du village.

Le troisième acte comporte deux tableaux : l’un se déroule devant la ferme où tout le monde se regroupe avant le départ pour Bethléem, et le second autour du puits où certains, les plus peureux, sont terrorisés par le bohémien.. Le dernier acte est consacré à l’adoration des mages et des bergers devant l’étable de la nativité.

Existent aussi la Pastorale d’Audibert  jouée en français, la pastorale Bellot, pastorale des rues et bien d’autres encore : uvent être jouées dans l’église ou dans une salle la pastorale Maurel et certaines sont même itinérantes comme celle de Vedène !.